Blog Internet-Formation

Je rédige un article un peu différent de ce que j’évoque habituellement ici, à savoir le SEO, les réseaux sociaux et parfois le développement web, pour parler d’une offre de connexion 4G fort intéressante proposée par Bouygues Telecom. Comme j’ai déjà défendu à plusieurs reprises les consommateurs, ou tout du moins que je les ai mis en garde sur certaines offres plus belles qu’il n’y paraît, je me dois de le faire pour la 4G Box de Bouygues Telecom. Je vais donc vous présenter l’offre telle qu’elle est commercialisée et mise en avant par l’entreprise et ses conseillers commerciaux, et l’offre telle qu’elle est réellement…

Les beta-testeurs de la 4G Box de Bouygues Telecom

Je peux parler de cette offre car je suis moi-même client (plus pour longtemps…), j’ai même été une sorte de “bêta-testeur” puisque cette 4G Box a été proposée en avant-première dans 8 villes test en province, dont ma ville de Poitiers (voir l’article d’Ariase à ce sujet). En gros, nous étions des testeurs de la 4G box, avec une offre spécifique (internet illimité en 4G, pas de bridage, box utilisable partout dans les villes compatibles prévues, et un tarif de 24,99€ par mois + 3€ de location de box 4G Huawei), pour voir si ce type de service pouvait intéresser du monde, bien fonctionner, etc.

Nous avons donc autant rendu service à Bouygues Telecom que l’offre est censée nous avoir rendu service. En soi, cela semble plutôt correct, c’est du gagnant-gagnant. J’ai donc souscrit sans difficulté à l’offre test avec 2 amis au mois d’octobre 2016, et nous avons obtenu des débits en réception de l’ordre de 25Mb/s à 45Mb/s en moyenne et en envoi autour des 20Mb/s à 30Mb/s. C’est donc plus que raisonnable, notamment pour des usagers qui seraient dans des zones à débit fortement limité en ADSL, etc. En revanche, plus de téléphone fixe ni de TV avec cette offre, c’est donc un choix à faire entre connexion rapide ou offre complète…

Pour ma part, j’avais un débit ADSL raisonnable (7,5Mb/s en réception) pour 19,99€ par mois, j’optais donc pour une offre un peu plus rapide mais aussi plus onéreuse (27,99€ par mois). Je n’avais pas d’intérêt à changer, si ce n’est l’avantage de la mobilité de la 4G Box (pratique pour mes formations à Poitiers ou à Châtellerault par exemple) et le fait que ce ne soit pas bridé et illimité (donc comme l’ADSL, et contrairement aux autres offres 4G du marché de l’époque).

C’est un responsable de secteur de Bouygues Telecom qui a mis au courant mes amis et moi de l’offre en question, nous précisant que notre contrat resterait intouchable si d’aventure la 4G Box ne passait pas les tests notamment. Il y avait donc de sacrés arguments en faveur de cette petite 4G Box toute mignonne.

Pour l’anecdote, et comme Bouygues Telecom risque de m’attaquer en diffamation après la lecture complète de cet article (c’est l’apanage des entreprises qui ne reconnaissent pas leur faute, vous savez cela aussi bien que moi…), sachez que j’ai conservé mes contrats d’origine ainsi que le dépliant de l’offre test proposée au dernier trimestre 2016. Certains clauses qui rendent l’offre bien moins intéressante n’ont pas été mises en avant, ni même annoncées du tout parfois…

L’offre annoncée de la 4G Box de Bouygues Telecom

Bouygues Telecom annonce désormais une offre concrète et affinée. Après les tests que nous avons effectué en temps réel, Bouygues Telecom a pu estimer son offre, ses capacités, etc. Sur le papier, l’offre présentée tout début janvier 2017 est donc la même que celle décrite précédemment, si ce n’est que le prix a été ajusté à 29,99€ + 3€ de location de 4G Box, soit 32,99€ au total. En toute honnêteté, le prix reste plutôt bon, je n’ai pas grand chose à dire là-dessus, même si certaines offres de fibre peuvent lui faire nettement de l’ombre…

Comme je ne veux pas qu’on m’insulte de menteur, j’ai pris une capture d’écran le mercredi 19 juillet 2017, qui présente l’offre sur le site web de Bouygues Telecom. J’ai même lu tous les détails, etc. Et vous verrez dans la section suivante que la jolie présentation ne dit pas tout…

Vous le voyez comme moi, il n’y a aucune petite étoile pour des clauses particulières, on vous indique juste qu’il y a un test gratuit pendant un mois (il faut juste avancer des frais de 19€ remboursés si l’essai n’est pas concluant), le prix de l’offre ainsi que la location de la 4G Box. On vous précise également les débits montants et descendants théoriques, c’est-à-dire que vous risquez de ne jamais atteindre (mais à la limite, ce n’est pas trop dérangeant en soi).

L’offre s’accompagne d’une box 4G Huawei LTE Cube E5180 de très bonne facture, dans laquelle il suffit d’insérer la carte SIM reçue après souscription. Toutefois, le port RJ-45 disponible sur la 4G Box est inutilisable pour un téléphone fixe via Voip, je tiens à le rappeler.

Ce qu’on ne nous a pas dit (ou bien caché de dire)…

Le problème de cette offre est la différence entre la promesse (ce qui est mis en avant dans les affichages, au téléphone…), et ce qu’elle propose réellement. Je tiens tout de même à reconnaître que cette 4G Box peut vraiment répondre à certains besoins dans des zones compatibles 4G mais à débit ADSL faible. Ce n’est pas non plus une arnaque en soi, il y a juste tromperie voire publicité quelque peu mensongère. Ce que je reproche, ce sont les “mensonges par omission” que vous allez découvrir.

Mon cas personnel est encore plus frustrant que pour ceux qui souscrivent actuellement à la 4G Box de Bouygues Telecom (ils ont moins d’avantages dès le départ). En effet, on m’a vendu du rêve, avec une box itinérante (partout où c’est compatible), tout illimité (sans bridage de connexion comme peut le faire la concurrence), pour un prix plutôt abordable (27,99€, c’est quand même pas mal du tout). En échange de ce doux rêve, je devais “tester” la 4G Box et Bouygues Telecom pouvait utiliser les informations de ces premiers clients pour savoir si une offre pouvait se dessiner ou si ce serait un échec annoncé. Pour les nouveaux clients, c’était annoncé, mais il fallait bien du courage pour trouver ces limites de l’offre. Explications…

Dans les faits, Bouygues Telecom se cache derrière une clause de contrat pour changer les conditions de l’offre selon son bon vouloir. En effet, le contrat stipule qu’il faut s’appuyer sur les conditions générales de service (CGS) et que ce dernier est à même de changer à tout moment. Sauf que j’ai souscrit en octobre 2016, avec des CGS qui répondaient clairement à l’offre présentée. Mais aujourd’hui, ce n’est plus du tout le cas, et Bouygues Telecom fait donc évoluer (régresser ?) son offre, même aux premiers beta-testeurs, sans les prévenir ni leur demander leur accord. Sachez qu’en théorie, il faut signer un avenant de contrat pour qu’une offre puisse être modifiée…

Le comble, c’est que le responsable de secteur qui m’a présenté l’offre à l’époque ainsi que les personnes du service client que j’ai eu au téléphone m’ont tous dit que pour les premiers clients testeurs, l’offre resterait inchangée quoi qu’il advienne. Et bien c’est faux ! 😉

En fait, voici les éléments qui ont changé à l’ouverture de l’offre officielle :

L’illimité vendu dans l’offre est un peu survendu. Si vous dépassez désormais 200Gb de données par mois, votre connexion n’est plus prioritaire et vous êtes bridé en 512Kb/s, soit l’équivalent de l’ADSL proposé en… 2002 (ça a au moins le mérite de nous rendre nostalgique ^^). Cela peut sembler beaucoup, mais c’est très vite consommé si vous êtes des utilisateurs courants d’Internet ou en WiFi. Pour information, ce bridage n’est effectif que depuis peu, donc même si c’était dans les CGS des nouveaux clients (voir ma MàJ en bas de section), il n’était pas appliqué avant quelques semaines…

La 4G Box n’est plus itinérante du tout. Elle est purement et simplement rattachée à une antenne relais 4G, selon l’adresse indiquée sur le contrat.

Le contrat d’offre de service peut changer à tout moment et donc remettre en cause d’autres éléments de l’offre.

OK, super… Donc en gros, on souscrit à un contrat évolutif, dans le sens de Bouygues Telecom et non du consommateur, et on ne prévient pas les clients. Pire, il n’existe aucun moyen à ce jour pour connaître votre consommation de données 4G avec cette box. Voici une capture de mon espace client, dans la section malencontreusement intitulée “Synthèse conso”. Vous observerez dans l’image qu’il n’est nullement indiqué de clause de débit pour un bridage, et encore moins une consommation mensuelle de données 4G.

En gros, l’offre peut être intéressant mais vous devez savoir qu’il faudra vous-même extrapoler votre consommation 4G pour ne pas finir brider trop rapidement dans le mois, mais aussi que toutes les clauses existantes au moment d’écrire ces lignes sont susceptibles de changer (à votre désavantage ou non) sans votre accord, sans qu’on vous prévienne, et surtout sans que vous n’ayez le droit de vous plaindre. Après tout, nous ne sommes que des clients vaches-à-lait, je ne vois pas pourquoi nous aurions le droit de nous plaindre… 🙂

Mis à jour à 20h01

Après discussion avec plusieurs Twittos, il semblerait que les CGS de janvier 2017 stipulaient qu’une limite pouvait brider les connexions, etc. Donc en théorie, les clients devraient TOUT lire avant de souscrire. Cela ne change pas mon propos car beaucoup (dont des amis) ont souscrit depuis l’offre officielle de janvier 2017 et n’ont pas du tout été mis au courant de ces éventuels bridages, ni même de la non-itinérance de la 4G Box. Qui plus est, le contrat ne fournit pas les CGS, mais uniquement 2/3 feuillets avec des phrases généralistes, qui renvoient vers les CGS accessibles en ligne (dans “Tarifs et conditions”). Donc si vous souscrivez dans une boutique Bouygues Telecom, et qu’on ne vous précise pas les conditions, comment faites-vous pour connaître ces limites, ce bridage (…) ?

J’ajoute à cela qu’un technicien de Bouygues Telecom que j’ai eu au téléphone le 19 juillet (preuve de l’appel dans la capture ci-dessous dans “mes événements”) m’a indiqué que les bridages sont effectifs depuis peu et ont lieu directement au niveau des antennes-relais 4G. Donc en gros, c’est tout récent les bridages, même si c’est stipulé à priori depuis janvier (dans un contrat de service qu’on ne vous décrit pas et qu’on ne vous fournit pas…).

Pour illustrer la différence de transparence entre les opérateurs, voici une capture qui montre l’offre 4G illimitée mobile de Free, mentionnant qu’au-delà de 100Gb le débit sera réduit, et l’offre 4G Box de Bouygues Telecom telle qu’elle est présentée sur le site web de l’entreprise. Aucune mention des 200Gb de données avant réduction de débit (ou non priorité de bande passante) n’est précisée. C’est là-dessus que je pointe le doigt. Sauf si vous avez Internet, que vous vous connectez au site, et que vous lisez passionnément les CGS, vous ne savez pas qu’il y a une limitation. Sachant qu’un usage domestique est bien différent d’un usage mobile classique, ça peut aller très vite 200Go…

Bilan personnel et avis de consommateur

J’ai présenté cette offre à de nombreuses personnes car au départ, la promesse était vraiment belle, et encore plus pour les testeurs comme moi. C’était l’assurance d’un débit 4G plutôt bon (mais fluctuant) en illimité sans bridage, avec la possibilité d’emmener sa box dans d’autres endroits possibles au besoin. Le prix étant intéressant (même après augmentation), cela me semblait important d’informer mes proches de ce genre d’offre.

Maintenant, je ne peux conseiller cette offre que dans certains cas précis, à savoir pour des gens dans des zones Internet sinistrées ou qui consomment peu d’Internet par mois. En revanche, tous les cas que je vais citer étaient jusqu’à présent des clients potentiels (ou déjà clients), mais pour eux les changements abusifs de contrats rendent l’offre 4G Box totalement obsolète :

travailleurs du web (200Gb en upload et download, c’est vite fait quand on envoie des masses de données en FTP, etc.) ;

joueurs en ligne (téléchargez 2/3 jeux sur Steam, Origin ou autres, jouez, et votre consommation va exploser…) ;

consommateurs de streaming, YouTube (…) ou Netflix (regarder des vidéos en HD va vous bouffer rapidement vos données 4G) ;

téléchargeurs de masse (c’est illégal souvent, mais ne nous voilons pas la face, ça intéressait du monde de tels débits à ce tarif…).

Comme je suis un peu chambreur, voici une capture de la dernière phrase du contrat que j’ai signé en octobre 2016, qui stipule que Bouygues Telecom préviendra ses clients en cas de changement de conditions de l’offre. Bon, ils n’avaient pas précisé qu’on “découvrirait” les changements et qu’on devrait nous-même appeler le service client pour comprendre ce qui nous arrive. Cela doit être de ma faute, et après avoir rédigé déjà 4 livres, plusieurs guides et plus de 750 articles, je ne dois toujours pas savoir lire… ^^

Alors, sauf erreur de ma part, Bouygues Telecom était censé “informer” ses clients au moins “1 mois à l’avance”, et cela leur donne le droit de “résilier sans frais” dans un délai imparti. Pour l’information, on repassera, mais j’ai bien pris note que je peux résilier sans frais, et ce sera avec grand plaisir. Non pas que l’offre est désastreuse comme je l’ai déjà dit, mais je suis un homme de principe. Quand on me vend du rêve, qu’on me propose un contrat censé être non modifiable (petite pensée pour le responsable de secteur, bisou à lui ^^) et qu’on me change tout à mon désavantage sans me prévenir, j’ai une fâcheuse tendance à être un peu désappointé et à vouloir me casser au plus vite. Longue vie à Bouygues Telecom, mais sans moi… ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *