Test Amazon eero 6 : un système réseau Wifi 6 maillé design et bon marché

Les opérateurs Internet ont beau fournir parfois des beaux débits aux zones déjà couvertes parTest Amazon eero 6 : un système réseau Wifi 6 maillé design et bon marché

la fibre

, il reste encore parfois un problème à résoudre pour l’utilisateur final. Les box proposés par les opérateurs, et parfois même les routeurs des fabricants spécialisés, n’ont pas toujours la puissance nécessaire pour apporter le réseau et l’internet à l’ensemble du foyer.

Murs épais, grands espaces, pièces éloignées… la solution à ce problème est proposée par les systèmes sans fil maillés (ou Wifi Mesh) qui communiquent via plusieurs modules pour remédier à ce problème. Aujourd’hui nous découvrons celui d’Amazon, le eero 6, qui a l’avantage d’être compatible Wifi 6, la nouvelle norme Wifi qui remplacera à terme l’actuelle.

L’écrin est joli et met en valeur les modules de petite taille posés dans la boite dont on remarque immédiatement le revêtement lisse et brillant. On se doute déjà que Amazon n’a pas choisi un design au hasard.

En déballant on découvre les trois appareils (il est possible d’acheter des packs de 1 à 3 modules et même des modules additionnels), les trois prises secteur peu encombrantes qui alimentent via USB-C et un câble Ethernet.

En les manipulant on remarque que les trois ne sont pas tout à fait identiques. Celui qui fait office de routeur possède deux ports Ethernet à l’arrière tandis que les satellites n’ont qu’un port USB-C pour l’alimentation.

Le dessous des appareils n’offre pas la possibilité de les accrocher verticalement. En revanche ils sont recouverts d’une matière antidérapante qui garantit qu’ils ne glisseront pas, même sur une surface un peu inclinée.

Le guide démarrage rapide est très succinct et nous invite à débrancher nos routeurs et modems déjà en place après avoir installé l’application eero sur le Google Play Store ou l’App Store d’Apple. Nous sommes ensuite guidés par un assistant qui nous invite à nous connecter à un compte Amazon, ou à le créer.

Comme on a pu le voir l’arrière des appareils ne possède ni indication sur un nom de réseau SSID ni clé Wifi. Une fois le premier appareil branché, le routeur principal, connecté à Internet via notre modem opérateur, détecte la présence du eero 6. Il nous propose d’indiquer son emplacement (nous verrons que cela permet de l’identifier dans l’application par la suite), et de saisir le nom du réseau et mot de passe de notre choix.

Ici nous avons volontairement choisi d’indiquer des informations identiques au réseau de notre box pour voir si cela pouvait créer des conflits. Cela n’a pas été le cas et permet d’avoir à éviter de reconfigurer tous les appareils connecté à notre réseau sans fil domestique.

L’ajout des appareils suivant fonctionne sur un mode identique : branchement au secteur de l’appareil, appairage, succès. Après cela nous nous retrouvons dans l’interface principale qui donne la vision de notre nouveau réseau avec son routeur relié à Internet et les deux modèles placés stratégiquement dans la maison.

Notez qu’une fois connecté, il est possible de déplacer un satellite eero pour le placer dans une autre pièce sans avoir à recommencer la configuration. Les paramètres de l’application permettent aussi de corriger le nom du réseau Wifi ou son mot de passe si nécessaire. Déjà, dans l’interface, les premiers éléments connectés à nos modules apparaissent et son listés sur la page principale.

L’installation est donc simplissime, même pour ceux qui ne sont pas familiers avec les appareils réseau, c’est déjà un bon point. Un autre élément à prendre en compte lors de l’installation est de savoir si vous souhaitez ou non vous abonner à eero Secure. Le plan à 3,99 € par mois ou 39,99 € par an comprend le blocage des publicités, des filtres parentaux, ainsi que des analyses de détection des menaces permettant d’éviter de s’aventurer sur un site Web dangereux. Le plan eero Secure + à 10,99 € par mois ou 109,99 € par an ajoute la gestion des mots de passe pour un maximum de cinq membres de la famille via 1Password, l’accès VPN via Encrypt.me et des analyses antivirus pour un maximum de trois appareils via Malwarebytes.

Performances

Le graphique ci-dessous montre les vitesses moyennes globales de chargement et de téléchargement dans la maison test de CNET.com pour tous les derniers routeurs maillés testés. Le eero 6 est arrivé bon dernier, avec des vitesses moyennes inférieures à celles de Nest Wifi, de la version AC1200 de Netgear Orbi, et même de la version du eero de l’année dernière. Aucun d’entre eux ne prend en charge Wi-Fi 6. Que s’est-il passé ?

Contrairement aux routeurs qui divisent les bandes 2,4 et 5 GHz en deux réseaux distincts, vous laissant le choix de vous connecter à l’un ou l’autre, l’eero 6 émet un seul réseau qui vous “dirige” automatiquement d’une bande à l’autre sans que vous vous en rendiez compte. Du moins, c’est ainsi qu’il est censé fonctionner. Si le routeur se trompe et vous laisse sur la bande 2,4 GHz, beaucoup plus lente, alors qu’il ne devrait pas le faire, vos vitesses vont chuter.

C’est exactement ce qui s’est passé lors de ce test réalisé dans une petite maison d’un étage avec un abonnement internet offrant des vitesses allant jusqu’à 300 Mbps. Plusieurs tests de vitesse ont été effectués à cinq endroits différents, en commençant par le salon, où se trouve le routeur, et en terminant par la salle de bains, l’endroit le plus éloigné du routeur. Ensuite l’opération est répétée, mais à l’envers : on commence par une nouvelle connexion dans la salle de bains du fond en revenant vers le salon. Ce processus d’aller-retour est répété pendant plusieurs jours, le matin, l’après-midi et le soir.

Ce sont ces séries de tests qui ont eu raison de l’eero 6. Lors de la connexion près du routeur, il se lançait sur la bande 5GHz et les vitesses étaient excellentes. Mais lors de la connexion dans la salle de bains, il démarrait sur la bande 2,4 GHz et, le plus souvent, restait sur cette bande même lors du retour dans le salon. En conséquence, les vitesses moyennes ont chuté de 80 % dans près de la moitié des tests.Test Amazon eero 6 : un système réseau Wifi 6 maillé design et bon marché

Nous avons demandé au support d’eero s’il avait des suggestions pour améliorer les performances. On nous a conseillé d’activer le Band Steering. Il est surprenant que celui-ci ne soit pas activé par défaut dans les paramètres, mais nous avons tenté le coup et refait des tests. Les performances étaient légèrement meilleures. Le routeur nous a correctement fait passer de la bande 2,4 GHz à la bande 5 GHz après un retour vers le salon, mais les vitesses étaient toujours beaucoup trop lentes dans la salle de bain et la cuisine voisine, et les vitesses moyennes globales étaient toujours faibles.

L’équipe d’ingénieurs d’eero indique “travailler sur une version améliorée du Band Steering qui utilisera certaines méthodes pour basculer les appareils après association et nous prévoyons de sortir cette fonctionnalité d’eero Labs lorsque nous aurons de bons résultats à l’avenir.” Nous avons hâte de tester à nouveau le eero 6 lorsque ce sera d’actualité, en espérant que le système sera beaucoup plus performant. Nous mettrons à jour cet article une fois que nous aurons ces données.

À 299 euros pour un système à trois éléments, l’eero 6 est une valeur sûre parmi les routeurs maillés qui prennent en charge le Wi-Fi 6, et le système a fait un excellent travail en maintenant une connexion stable lors des tests, sans jamais faillir. Mais les vitesses moyennes ont fortement souffert de la mauvaise gestion du Band Steering, à tel point que les performances sont inférieures à celles de certains systèmes qui ne prennent pas du tout en charge le Wi-Fi 6.

Il existe des alternatives avec des performances plus hautes au niveau débit mais ce sont aussi des solutions bien plus chères comme l’Asus ZenWiFi AX (XT8) qui a obtenu de très bons résultats. Pour un produit plus accessible on peut se tourner vers le Netgear Orbi AX1800 (RBK352) que l’on peut trouver à un prix équivalent au eero 6 lors des périodes de promotion.

Les tests de performance de cet article ont été réalisés par Cnet.com

par

Guillaume Bonvoisin

@gbonvoisin

Mis à jour le lundi 21 juin 2021 à 17:30

Tags:

Amazon

Routeur

Réseau sans-fil

Réseaux

Wi-Fi

A lire aussi

Les meilleurs routeurs Wifi d’août 2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *